fbpx

Evolution de votre vie personnelle.

Voici comment je vous propose de cheminer sur votre évolution: nous évoquons vos besoins, 

puis nous utilisons les techniques appropriées, afin de progresser au plus vite vers votre épanouissement.

Voir ma page Ma méthode, Cheminement au travers de courants de thérapie ici

En synthèse, voici quelques thérapies que nous utiliserons:  soit  la DMOKA*, la Déprogrammation par les Mouvements Oculaires Kinesthésiques et Auditifs , efficace pour désactiver les émotions liées à un traumatisme, ou à un état d’être répété, et  qui ont  induit des croyances limitantes sur votre estime de vous. Vous sentez alors une désactivtion des émotions et des croyances limitantes, et vous élaborez des croyances posistives pour une nouvelles dispositions positives dans votre vie.

 

Soit  une autre thérapie (Analyse Transactionnelle, Gestalt, autre thérapie humaniste), ou l'EFT (Emotionnal Freedom Technique), qui permettent de cheminer de manière similaire vers des dispositions positives de votre vie.

Processus : une heure à une heure trente d’entretien, renouvelée, sur trois à cinq séances.

Tarif : 90 Euros pour une heure à Paris, 60 euros sur Léré . Des conditions particulières sont possibles pour les personnes rencontrant des dificultés financières. n'hésitez pas à m'en faire part. Je n'ai jamais refusé une personne motivée à faire un travail de thérapie.

 

  • DMOKA : Déprogrammation par les Mouvements Oculaires Kinesthésiques et Auditifs, protocole et traitement des Traumatismes post traumatiques, des émotions, des croyances limitantes. Méthode DÉ.MÉ.LÉS. (Déprogrammation des mémoires lésionnelles) mise au point par le Dr Françoise BOUQUET (Canada) .

        Voir mon artice dans Choisr son Psy.

 

  • Ces outils permettent d’avoir de multiples angles de vue de la réalité de tout un chacun, avec une vue globale de la situation et en même temps ils donnent des leviers très concrets  pour avancer et transformer sa vie.

 

Ma méthode, Cheminement au travers de courants de thérapie

 

Voici quelques détails sur la thérapie intégrative que je vous propose :

Thérapie pour adultes, couples,  et adolescents :

(A l’aide de la Gestalt), j’attire votre attention sur vos ressentis, et les émotions qui ont été étouffées et qui gagnerons à être exprimées.

(Avec la PNL, Programmation Neuro Linguistique ), je vous donnerai un miroir de vos ressources inemployées et qui ne demandent qu’à être expérimentées.

(Avec l’Analyse Transactionnelle),nous schématiserons vos interactions avec les autres et la fluidité de vos états du moi pour dresser les points de progression que vous pourrez mettre en œuvre afin de gagner en confort relationnel.

(Avec l’écoute Rogérienne), je vais dresser avec vous le sens profond de votre vie à vos yeux,  et le sens que vous voulez imprimer à votre vie future.

(Avec la DMOKA ,Déprogrammation par les Mouvements Oculaires Kinesthésiques et Auditifs), proche de l’EMDR,  je vous aide à sortir des syndromes post traumatiques, et à sortir d'émotions lourdes ou récurrentes. Voir l'article dans Choisir son Psy.

(Avec le Focus Visuel, proche du Brainspoting), je vous accompagne dans la désidentification des émotions latentes qui vous limitent.

(Avec l’Analyse systémique), nous verrons comment faire des photos des situations où plusieurs personnes sont en lien, et nous verrons comment un petit changement comportemental peut changer toute la situation.

(Avec la Communication Non Violente), nous verrons comment mettre en œuvre ces changements quand les enjeux raidissent les protagonistes.

La synthèse des interactions au sein de ces situations nous donneront les éléments d’une Thérapie comportementale intéressante.

(Avec la Mise à Jour de vos Empreintes Emotionnelles, pratique qui m’est propre ) , je vous accompagne pour mettre en évidence les habitudes relationnelles impliquant les rôles , les croyances, les fidélités et les répulsions au sein de votre famille d’origine, afin de voir quels sont les réflexes relationnels que vous avez acquis et que vous reproduisez dans votre vie personnelle, de couple, familiale, et professionnelle.

(Avec la Thérapie analytique), d’une manière générale je vous accompagne dans l’exploration de vos zones d’ombre et l’acceptation de celles-ci. Nous verrons avec des associations libres, comment avec la largesse de ces associations oniriques nous allons croiser le champs des possibles et le faisceau passé et présent des choix dans votre vie.

(Avec le langage symbolique et métaphorique qui en découle), vous allez gagner bien des heures de thérapie pour voir facilement les blocages qui vous freinent.

Dans la relation Parents /Enfants ou Adolescents, j’utiliserai les principes du « Projet sens » à la conception de l’enfant, et l’historique familial pendant la grossesse, et je vous donnerai les principes d’un miroir positif pour votre enfant, afin d’éviter les pièges des évitements qui nous lient dans ce qui nous rebute, ainsi que des exercices simples de rapprochement vers l’harmonie entre vous. Et un exercice de narration de vie particulier qui créera une nouvelle relation harmonieuse avec votre enfant.

En Thérapie de couple, nous utiliserons surtout la technique des empreintes émotionnelles et la Thérapie systémique, afin que chacun puisse accepter ses vulnérabilités et celles de l’autre, et s’exprimer sans craindre d’être jugé et sans juger l’autre, pour remettre l’envie de vivre ensemble au cœur du processus.

Avec la thérapie intégrative qui s’inspire de ces courants de pensée, et que je pratique au mieux de votre progression, je vous accompagne dans votre modèle du monde, à débusquer les blocages , vers un développement personnel créatif qui vous mettra en chemin vers une vie équilibrée, un juste milieu épanouissant. »

Cette méthode, intégrative, de tous ces courants de pensées, résulte dans un accompagnement très personnalisé, avec l'optique d'avancer au plus vite dans votre cheminement.

Vous donner plus d'explication sur ma méthode reviendrait à vous montrer comment je vais dans la proximité,  la convivialité,  et  alternativement dans la distance, puis la similitude ou la différence des émotions , des pensées, dans nos  positionnements respectifs.  J'explique cela aux thérapeutes que je forme ou que je supervise, en avez vous réellement besoin, ne vaut il pas mieux savoir lire l'heure plutot que de comprendre les mécanismes de la montre? Utiliser le temps à bien escient et à son profit est un autre sujet, cela fait partie de nos échanges, et le temps est différent pour chacun,  les poètes pouraient continuer mon propos, nous le faisons ensemble en cocréation en séance:-) 

 

Tarifs: 70 euros  par visioconférence pour une heure, 90 euros sur Paris, 75 euros sur Léré. Si vous avez des difficultés financières, je trouve toujours un moyen terme pour vous accompagner si vous êtes motivé(e) .

 

 

 

Parents, créez l'harmonie familiale avec votre enfant

Comment créer l’harmonie ou recréer l’harmonie avec son enfant, quand les choses vont mal et que la discorde ou la mésentente se sont installées ?

Vous êtes désemparé ou complètement désemparé face à votre enfant de plus de 7 ans, 10 ans, 15 ans, ou 20 ans ou 25 ans, vous ne communiquez plus et les incompréhensions sont nombreuses, vous êtes malheureux.

Pour résoudre ces difficultés, vous avez l’introspection, par la lecture, la thérapie, le coaching, etc

Et… vous avez le dialogue avec lui… Un certain type de dialogue qui vous permettrait à la fois de vous rapprocher, de renouer, et de créer ou recréer l’harmonie entre vous…

Et si la solution existait ?

Voici les critères d’une bonne solution : elle est simple et accessible à tous.

Elle ne vous demande pas une préparation de plus de deux heures maximum.

Elle vous met tout de suite en autonomie.

Elle passe par un dialogue retrouvé instantanément avec votre enfant.

Elle vous permet à la fois de renouer, et de mettre en route un processus d’harmonie avec votre enfant.

Elle est abordable financièrement pour tout le monde.

Elle existe !!!

Voici la solution que je vous propose :

J’ai appelé cette méthode « Magie du partage » parce qu’après une dizaine d’exercices d’introspection, je vous propose d’engager un exercice d’échange et de partage avec votre enfant, vous permettant tous les deux de prendre votre place dans l’échange, en étant attentif chacun l’un à l’autre.

Cet exercice permet de vous rapprocher tout en vous sentant différents, ce qui est le propre de tout échange positif. Ce qui est aussi une des caractéristiques de l’empathie, et un élément constitutif de l’amour : se sentir proche et différent(e).

La proximité et la différence que je vous propose de ressentir dans l’échange sont le terreau de ce processus libérateur.  J'ai 95% de réussite avec cette méthode après deux ou trois séances dans mon cabinet.

A l’Issue de la formation, vous saurez :

-distinguer la particularité de votre enfant en la démêlant de vos projections et de vos attentes.

- voir votre allergie relationnelle qui peut s’être transposée en piège relationnel chez votre enfant.

- distinguer les évitements de situations déjà expérimentées quand vous étiez vous même enfants, et qui ont pu brouiller la communication avec votre enfant.

Vous aurez une idée du rôle de parents que vous vous êtes imposés.

Vous saurez réaliser un exercice simple de rapprochement avec votre enfant, qui respecte la personnalité de chacun.

-Vous aurez des outils simples, et faciles à mettre en œuvre pour instaurer une nouvelle communication et une nouvelle relation avec votre enfant.

Alors, à votre réussite !!! Pour commander la méthode, c'est ici: ici

Et n'hésitez pas, une fois la formation réalisée, à me faire :

-des commentaires,

-des partages de réussite et d'harmonie, de bonheur familial, sur ce mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. depuis votre messagerie.

 

Voici un extrait des exercices de la méthode: 

Cinquième exercice :

 A la « nouvelle » de la grossesse, comment vous êtes-vous sentit ?

Par exemple était ce  prévue, ou bien était-ce une surprise ? Ou bien votre ressentit vous faisait sentir que c’était trop tôt pour vous ? etc.

         Quel a été votre ressentit : par ex : plaisir, peur, angoisse ?

Pendant la grossesse, comment cela s’est passé physiquement si vous êtes la maman, et comment cela s’est passé psychologiquement pour vous deux, la maman et le papa ? Ce qu’entend le bébé pendant la grossesse, c’est la voix de ses parents, non pas la signification de ce que vous dites, mais la mélodie,  aussi il n’est jamais trop tard pour prendre conscience de votre intonation de voix et du débit de vos paroles : c’est ce que l’on appelle le paraverbal : lorsque vous parlez, il y a ce que vous dites et la manière dont vous le dites, la voix, l’intonation, et le débit.

Les spécialistes de la communication disent que le paraverbal représente 70% de ce que les gens retiennent d’un échange orale entre deux personnes.

Je poursuis :

Une fois que le bébé est né(e) ,  le plus important à mes yeux, c’est le dialogue, ici les babillements et votre attention à ses babillements,  qui s’instaurent avec votre enfant.

De la qualité de ce dialogue (authentique, empathique, ouvert, tolérant, ou autre), et de la quête de compréhension sincère du parent de son enfant dépendent la qualité de vie psychique  de l’enfant.

J’encourage le parent à lire et relire le « Conte chaud des chauds doux doux » de Claude Steiner.

 Ensuite, quelle était l’atmosphère à la maison ?       

Quelles ont été les réactions de l’environnement ?

Comment s’est passé l’accouchement ?

Comment se sont passés les 3 à 4 premières années ? Quand votre enfant pleure, ce n’est pas pour vous embêter, surtout les premiers pleurs du bébé, il a besoin de vous.

Maintenant, au fur et à mesure de sa croissance, il va passer par différents stades, le mimétisme, la contradiction, etc , qui sont très bien résumés dans des livres de pédiatrie.

Qu’est-ce que vous avez gardé de tout ça ?

Comment cela a influé sur la relation que vous avez avec votre enfant le cas échéant ? En effet, à l’annonce de la grossesse, en fonction de notre réceptivité, de notre disponibilité à ce moment-là, on a adopté une certaine posture vis à vis de notre enfant, ce qui a pu nous influencer ensuite et nous imprimer un certain regard sur notre enfant. En parallèle, nous sommes accrochés « différemment » par le regard de chacun de nos  enfants, et ceci en fonction de sa personnalité propre, même quand celui-ci est tout petit, et au fur et à mesure de la construction de sa personnalité.

Ainsi on peut sentir comme un décalage, se sentir surpris, et ce sentiment peut s’être installé, jusqu’à aujourd’hui… Je me rappelle un femme de 85 ans, venue me consulter, qui avait toujours été en décalage avec l’une de ses filles, elle avait été surprise par sa grossesse dans sa jeunesse, alors qu’elle n’était pas marié… et s’était mariée en suivant pour ne pas être fille mère…

Surprise par sa grossesse, 60 ans plus tard elle était toujours surprise par les réflexions de sa fille devenue psychiatre … En évoquant cette surprise pendant la grossesse, elle s’est soudainement rendue compte qu’elle avait toujours eu ce sentiment de surprise en toile de fond dans les rapports avec sa fille… Et a pu pacifier 60 ans d’incompréhension avec sa fille…

Si vous désirez un accompagnement personnalisé, contactez moi, des groupes de parents sont possibles aussi pour profiter du miroir qui se joue dans le groupe, contactez moi, avec plaisir. 

 

DMOKA et Focus Visuel

C’est une technique assimilée à l’EMDR, elles sont proches en effet.


La DEMOKA est une méthode inspirée de la méthode DÉ.MÉ.LÉS. (déprogrammation des mémoires lésionnelles) mise au point par le Dr Françoise Bouquet du Canada. Une séance dure une heure et demi.

Page de liens vers des amis /collègues.

Voici des personnes, amies, qui n'iront pas par 4 chemins pour vous éclairer: 
 

-DELPHINE est clairvoyante ,  clairaudiente, et bien plus encore, et elle va à la vitesse de la lumière pour mettre en évidence les points à travailler pour une personne. Ne me demandez pas comment elle fait , c’est incroyable à mes yeux. Delphine travaille à distance et sur Aix en Provence

Son tel : 06 22 29 94 30

  -SYLVIE est astrologue, avec sa manière originale de voir les cartes du ciel en quatre niveaux de conscience, il y a des développements possibles et grandement possibles pour tout le monde.

Pour parler de la subtilité de l’astrologie à mon sens,  j’aime cette histoire : à la naissance du Bouddha ,  celui-ci étant né lors d’une halte de sa maman dans une forêt, le père parvient avec son médecin attitré, astrologue, le lendemain de la naissance, et à la vue de l’enfant, l’astrologue dresse la carte du ciel de l’enfant… et… se met à pleurer à chaudes larmes…

Le père lui demande : mais pourquoi pleurs tu, mon fils est malade ?

L’astrologue entre deux sanglots, lui répond : non il n’est pas malade,

Eh bien dis le père, pourquoi pleurs tu ? L’astrologue répond : parce qu’il sera ou un roi universel, ou un Bouddha.

Alors va pour un roi universel !  dis le père, mais pourquoi pleurs tu donc ?

-Parce que quand il commencera son enseignement, je ne serai plus de ce monde…lui répond l’astrologue…

 Sylvie travaille à distance et sur Bayonne.

Le tel de Sylvie :   06 26 38 61 57   son site : ici

-Laurent, lui, propose du  Shiatsu , de la Thérapie Brève par différentes techniques dont la DMOKA , du conseil en Bien-Etre, des cours de Yoga, j’en passe , tellement cet homme a de cordes à son arc et une bienveillance impressionnante.

Laurent travaille à distance et sur Aix en Provence. Son tel : 06 22 05 23 37  Son site : ici

Éric est  nutripuncteur, que je résumerai comme ceci : il est un scientifique des méridiens, et de leurs correspondances en minéraux qui peut les stimuler , ce qui constitue entr'autre la nutripuncture. Ne lui dites pas que je résume comme cela son savoir :-) ... qui peut vous changer en profondeur même au niveau psychologique. Incroyable.

Il reçoit à Aix en Provence et si vous insistez un peu,  je pense qu’il travaillera à distance:-)

Son tel : 06 16 26 11 46

Corinne Chandanson, Corinne est Praticienne en psychothérapie et hypnothérapeute  pour enfants, adolescents et adultes. Elle propose aussi de la Thérapie de couple.

ET LA Thérapie de l’enfant gigogne (technique de libération émotionnelle en état de conscience modifiée).

RITMO® (proche EMDR) : Retraitement de l’Information traumatique par les mouvements oculaires (gestion des traumatismes).

Et aussi, Sexothérapie, Psychogénéalogie, Psychologie énergétique (EFT)

Corinne est Certifiée de « PsY en Mouvement”, j'ai connue Corinne en intervioion de psys, et  j'apprécie particulièrement sa persévérance, son recul, et son équilibre.

Elle reçoit à la Charité sur Loire, son site:   ici  son tel: 06.80.72.19.16

 

Une personne qui vous  révèlera encore 10 fois plus de choses en numérologie  que le livre de Dan Millman, "votre chemin de vie" ,  et qui est  du niveau de l'astrologue du père du Bouddha à mes yeux, c'est vous dire :  Lydie castet : ici  Elle travaille à distance, son tel 06 20 26 26 18.
 

 

 

 

Extraits de ma lettre ouverte aux adolescents

Chaque semaine je livre un chapitre de ma lettre ouverte aux adolescents qui ont entre 11 et 17 ans en 2020.

Voici le 

Chapitre 3 : L’adolescence, se sentir reconnu dans sa particularité,et la quête de sortie des symbioses douloureuses?

A 12 ans, je tombe amoureux, et je deviens fou…

Je dirais poétiquement que j’ai vécu 1000 vies à l’adolescence…

De 13 à 23 ans, j’ai mené une guerre contre moi même, plus féroce que bien des guerres extérieures, j’ai failli y perdre la vie à plusieurs reprises.

S’impose alors à moi une quête de sens de la vie qui ne me quittera plus pendant longtemps. A cette période je me disais, que, si je trouvais un moyen d’aller plus vite que la pensée, je pourrais peut-être passer de l’autre côté du miroir et trouver le sens de la vie… Comme une quête d’épopée derrière le trésor du sens de la vie…

Je passe par toutes sortes d’expériences pour combler mes vides intérieurs, alcool drogues, et je passe par un coma suite à une prise de drogue au début de mon adolescence,  et je mettrai beaucoup de temps à récupérer en partie d’un handicap de mémoire et de capacités cognitives et physiques.

Bref, là où je veux en venir c’est que ce besoin de vivre dans une sorte d’épopée folle et infernale en quête de sensations fortes, et de prises de risques sur soi, doit vous alarmer et qui doit vous faire consulter une personne de confiance, un éducateur, un psy, dont le métier est la quête d’équilibre. Voir rejoindre des groupes de parole, j’en parle plus loin. Sinon vous risquez un déséquilibre qui pourrait s’installer très longtemps dans votre vie. La quête spirituelle ou religieuse peut être une lumière, mais attention au rejet et à l’éloignement avec les autres, sous tendue pour des raisons historiques par certains courants de type religieux. J’en parle plus loin.

Vu sous un autre angle, l’adolescence est une période où notamment on a besoin d’élargir ses groupes d’appartenance que sont la famille, les amis l’environnement social. Et la beauté de toute adolescence est pour certains cet élargissement et cet amour en provenance de ce noyau familial originel. Ou bien, pour les autres, c’est une cocotte-minute dont le  couvercle explose, à la recherche d’oxygène et de reconnaissance dans des groupes d’appartenances variés, en rébellion ou en opposition, mais alors pas en interrelation. (Voir le schéma de l’interdépendance en Annexe 1).

Cette quête de nouveaux groupes d’appartenance est naturelle je crois, on peut le dire de mille manière différentes, mais veiller à ce que cette quête soit sécurisée est important, et cela se voit à l’aulne de ce qui est prôné par ces nouveaux groupes d’appartenance, et notamment veiller à ce qu’ils ne vous poussent pas à aucune violence

Je ne parle pas ici de violence aux autres, c’est un sujet différent dont je parle plus haut et dans un chapitre plus bas.

Et puisqu’il est question de défusion avec son groupe  la familiale ici, je voudrais apporter un éclairage sur l’attitude différente de tout parent, en fonction de chacun de ses enfants, quand il, ou elle, a eu plusieurs enfants : on est d’un côté, «accroché différemment suivant les yeux de chacun de nos enfants», parce que chaque enfant est différent ; et de l’autre, un parent est dans une phase différente de sa vie pendant l’âge tendre de chaque enfant. De fait, il a eu des circonstances de vie, induisant des comportements différents vis-à-vis de chaque enfant.

Et puis je voudrais apporter un éclairage sur les rivalités et les jalousies au sein des familles : quand je vois une famille en difficultés d’entente ou de communication, cela dépasse bien souvent l’entendement des parents, car un enfant qui a eu plus d’attention que les autres va faire l’objet de jalousie de la part de ses frères et sœurs, mais souvent les rôles induits par les parents dans leur rapport avec leurs enfant ne sont pas conscients. De mettre à jour ces rôles permet généralement à l’harmonie de revenir petit à petit. La famille, lieu de grande proximité entre ses membres, est aussi le lieu où les plus grandes vulnérabilités se dévoilent, le jugement n’est alors pas bon conseiller pour avancer dans ce cheminement de la proximité.

Je vous donne un exemple : la plus jeune sœur d’une famille de trois enfants, m’appelle et me demande une séance de thérapie familiale avec ses frères et sœurs, plus grands qu’elle, car ils ne se parlaient plus et elle souffrait de cela. Ils avaient 22, 24 et 27 ans respectivement, et le grand frère avait eu le rôle de celui qui doit toujours aller de l’avant, montrer l’exemple, et ne pas se retourner en arrière, le frère cadet ne supportait pas cette attitude qu’il prenait pour une attitude hautaine à son égard, et avait des prises de becs répétées avec le grand frère, et la petite sœur souffrait de cette atmosphère d’incommunicabilité. Bien qu’elle avait conscience la situation, elle ne voyait pas comment sortir de cette impasse de querelles qui finissaient par l’envahir de tristesse. Quand le grand frère a compris le rôle qui lui avait été institué par son milieu familial, il s’est effondré, voyant la cause des tensions passées de sa responsabilité, et de son inconscience du rôle qu’il avait endossé à son corps défendant. Le frère cadet a alors compris qu’il supposait une position hautaine chez son grand frère à son égard, alors que celui-ci n’en avait aucune, et butait sur ce quiproquo, et la petite sœur s’est réjouie de voir une énergie saine revenir entre ses frères. Un éclairage sur les rôles institués par les parents, installés de manière inconsciente par les parents a définitivement permis une prise de recul des trois frères et sœur. Je tiens à dire que les parents ne sont pas fautifs, ils sont eux même le jouet d’injonctions de leurs ascendants qu’ils ne conscientisent pas la plupart du temps. Ce n’est que cela !

Par ailleurs, les incompréhensions au sein des familles viennent bien souvent de peurs, ou d’émotions non exprimées, je retrouve souvent les enfants et les adolescents dans les évitements que veulent leur éviter leurs parents. La subtilité,  ici,  n’a pas de limites, et il existe bon nombre de littérature à ce sujet sur la thérapie familiale, qui est passionnante à mes yeux, mais je voudrais vous amener à un éclairage simple : il y a deux voies pour grandir : la lutte contre les autres, voir les siens, et une voie de recherche de compréhension qui est bien plus intéressante à creuser. Ainsi vous allez prendre conscience que vous avez bien plus de pouvoir que vous ne le croyez, en voyant les automatismes de comportements autour de vous. La plupart du temps, il n’y a pas d’intention négative à votre égard, et votre prise de conscience va en miroir vous faciliter des comportements plus adaptés, moins empreints d’automatismes. Je ne parle pas ici de cas manifeste de maltraitance ou d’agressivité manifeste.

Derrière les dépressions, je trouve toujours un grand besoin de reconnaissance non satisfait, or il y a de multiples moyens d’avoir et de donner des signes de reconnaissance :

Ecrire, échanger, rejoindre des groupes de parole, faire du théâtre,: ce qui nous taraude devient alors l’occasion d’un magnifique exercice, où les échanges ainsi créés, nous donnent un moyen d’avoir ces signes de reconnaissance. S’il y a eu manque, il y a eu déjà reconnaissance à priori, et c’est là l’alchimie de la vie, et d’une manière ou d’une autre, mon message est un message profondément optimiste, un jeune qui est en manque de reconnaissance, la trouvera un jour ou l’autre, dans sa quête de paix de l’esprit.

Maintenant, il est un autre moyen d’obtenir des signes de reconnaissance, usité par bon nombre d’adolescents, en prenant des risques, or prendre des risques est ok si on ne se met pas en danger. Si c’est se mettre en danger pour se sentir vivre c’est un besoin de stimulation qui a besoin d’être exploré pour le reconnaitre, afin de vivre une vie plus paisible.

Des manques de reconnaissance, viennent tous les jeux psychologiques dans lesquels on se retrouve tous ici ou là, à un moment donné, que ce soit en tant que victime («pauvre de moi», «j’y arriverai jamais», et autres jeux de victime, mais ce n’est pas pour autant une raison de se juger, simplement de s’interroger sur notre besoin de stimulation à ce moment-là) , ou en tant que persécuteur (les persécuteurs sont des impatients devant les autres et leurs supposées lenteurs, et qui en fait, les aveugle en miroir) ou en tant que sauveur (que c’est bon d’être remercié pour notre aide…) Mais dans ces trois cas-là, on n’est généralement pas en contact avec ses vrais besoins, qui eux sont des besoins de lien, d’exprimer ses émotions tout simplement.

 

 

Et vous, au cours de votre préadolescence ou votre adolescence, quels sont les points qui vous touchent dans ces lignes, y aurait-il des livres ou une ou des  personnes à consulter pour nourrir votre besoin d’être en contact avec les autres, sans vous mettre en danger?

Lettre ouverte aux adolescents : Prenez un cap inspirant, et devenez flexible sur le chemin de la vie

Image

Téléphone